Derniers sujets
» A suivre...
Mer 5 Mar - 9:07 par Tunrida Astraani

» Fusion du serveur
Mer 5 Mar - 4:01 par Tunrida Astraani

» Planning des serveurs
Mar 4 Mar - 23:11 par Tunrida Astraani

» Adelheidy
Dim 2 Mar - 22:58 par Vardanila Brûlétoiles

» Réunion HRP au sujet de la fusion
Dim 2 Mar - 21:42 par Syrah

» La Baronne
Sam 1 Mar - 22:47 par Tunrida Astraani

» [Proposition] Fêtons notre anniversaire!
Ven 28 Fév - 20:42 par Seska

» [Orcs] Kosh'Arg 2014 (23 mars)
Ven 28 Fév - 10:32 par Cathelineau

» Prochains events raciaux à organiser
Ven 28 Fév - 3:32 par Tunrida Astraani

» [BG] Ralf Grinsky
Ven 28 Fév - 0:30 par Doomguy

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 191 le Mer 3 Aoû - 23:58
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Flux RSS



Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez le forum Les Clairvoyants sur votre site de social bookmarking


[BG] Xyànâth Erdend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[BG] Xyànâth Erdend

Message par Tunrida Astraani le Ven 30 Mar - 19:19

Le vieil anachorète faisait les cent pas en prêchant, sans quitter ses disciples des yeux, croisant parfois le regard de l'un d'entre eux, comme si il s'y adressait personnellement. Ou peut-être, plus prosaïquement, pour s'assurer que son auditoire restait attentif.

Tiens, c'est mon tour.
- Vous ne méritez pas la Lumière.
Ça devait arriver, ça...

Depuis le temps qu'elle était là pour revenir dans le droit chemin, sans trop de succès, Xyànâth s'étonnait surtout d'être encore là. La perspective d'un renvoi était loin de lui poser un réel problème, en elle-même, mais... Elle aurait préféré éviter de passer par une humiliation publique.

- Aucun d'entre vous ne mérite ses dons, aucun d'entre nous, devrais-je dire, car je ne les mérite pas plus que vous.

Les futurs redresseurs de torts regardaient leur maître, intrigués. Celui-ci avait cessé de marcher et parcourait toute l'assistance du regard, revenant très souvent sur Xyànâth, comme si elle servait d'exemple pour son prêche. Ce qui était sans doute le cas.

- Le don des Naarus et les bienfaits de la Lumière ne se méritent pas, car ils ne sont pas des récompenses. Les recevoir comme tels est un des chemins de l'hérésie.
Je suis au moins à l'abri de cette hérésie là... Je vois mal de quoi la Lumière pourrait me récompenser.
- Ceux qui empruntent cette voie agissent comme des ouvriers qui, impatients de recevoir le salaire de leur travail, iraient revendre au marché les outils qu'on leur a confiés pour l'accomplir. La Lumière ne nous est pas offerte pour nous récompenser de bonnes actions, mais pour que nous puissions en accomplir.

Xyànâth perdait le fil, laissant son esprit vagabonder. Aucun des deux cas ne lui correspondait. Depuis qu'elle était à Shattrath, elle s'était souvent demandé pourquoi la Lumière lui accordait ses dons, malgré ce qu'elle avait fait. Elle ne voyait pas trop, non plus, quoi en faire. Tant de choses lui étaient tombées dessus, sans qu'elle puisse y faire grand chose. Les deux seules fois où elle avait cru prendre en main son destin avaient tourné, la première à la catastrophe, et la seconde au crime.

_________________
Tunrida, Xyànâth, Monéta, Chlorhydrine
Melwën, Céboulos, Arthéys, Zekna
avatar
Tunrida Astraani
Administrateur

Nombre de messages : 2996
Age : 36
Date d'inscription : 14/06/2008

http://cerclekaldorei.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BG] Xyànâth Erdend

Message par Tunrida Astraani le Lun 9 Avr - 6:37

Elle ne prêtait plus du tout attention au discours de l'anachorète. De toute façon, il finirait par le répéter, vaguement reformulé. Ses souvenirs la rammenaient en Nagrand. La région était presque entièrement le territoire des Orcs, à l'exception de l'Oshu'Gun, de l'avant-poste de Telaar et de quelques domaines d'élevage ici et là. Dont celui de sa famille.

Xyànâth revoyait tous les détails de la vaste demeure en U qui s'élevait sur trois étages, et du jardin qu'elle encadrait. Les écuries étaient un peu à l'écart, abritant un nombre variable de talbuks vieux, blessés ou malades, plus les femelles sur le point de mettre bas. Le reste du troupeau paissait dans le pré qui s'étendait entre la route vers le marécage de Zangar et la faille de Norsevent. De sa chambre à l'est du bâtiment, elle voyait la colline des Cogneguerre se détacher de la ligne d'horizon.

Dès l'aube, Jeserac Erdend, ses trois fils et les compagnons du domaine quittaient les écuries à dos de talbuk et partaient s'occuper du troupeau. Une fois son père et ses frêres partis, Xyànâth s'occupait de la maison et des bêtes restées à l'écurie. Il y avait quelque chose d'absurde, au fond, dans le parcours qui l'avait projetée de cette vie paisible au logis des novices de la Main d'Argus.

Tout ça à cause de ces foutues cornes qui ont poussé trop tôt.

Elle avait une image très précise de sa propre naissance, comme si sa mémoire avait été aussi précoce que la pousse de ses cornes. Ou peut-être avait-elle tant harcelé de questions son père et ses frêres qu'elle avait fini par connaitre les moindres détails de cette journée.

Ce matin là, Jeserac faisait les cent pas dans un couloir, s'arrêtant devant la porte du fond à chaque passage. De l'autre côté de la porte résonnaient des cris, des plaintes et des encouragements.

- Poussez madame, poussez !

Il se resservit une chope de bière ogre, la cinquième alors que d'ordinaire il ne buvait d'alcool que pour les fêtes. Quelque chose n'allait pas. Les trois fois précédentes, la sage-femme ne l'avait pas chassé de la chambre en lui demandant de trouver une prêtresse. Et ça n'avait jamais duré aussi longtemps, pratiquement toute la nuit.

Il entendit un cri plus fort que les autres puis le silence, déchiré seulement par les pleurs d'un nouveau-né. Posant sa chope sur un guéridon, il s'avança vers la porte et l'ouvrit sans attendre qu'on l'y autorise.

Sa femme gisait sur le lit inondé de sang bleu, immobile pendant que la prêtresse lui fermait les yeux. La sage-femme lui parlait, mais aucun mot n'arrivait à sa conscience. Jeserac s'appuya au mur et remarqua enfin le bébé, une fille aux petites cornes déjà bien formées, alors qu'elles n'auraient dû commencer à pousser que des années plus tard.

La prêtresse et la sage-femme lui parlaient encore, mais il ne les entendait pas. Jamais, de tout le restant de sa vie, Jeserac n'a été capable de se souvenir de ce qui avait immédiatement suivi, pas plus qu'il n'aurait pu dire pourquoi il avait donné à sa fille le prénom de l'épouse qu'il venait de perdre.

Tout le reste est une suite tellement logique que ça devient ridicule...

Xyànâth reporta son attention sur l'anachorète, espérant y trouver une distraction.

_________________
Tunrida, Xyànâth, Monéta, Chlorhydrine
Melwën, Céboulos, Arthéys, Zekna
avatar
Tunrida Astraani
Administrateur

Nombre de messages : 2996
Age : 36
Date d'inscription : 14/06/2008

http://cerclekaldorei.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BG] Xyànâth Erdend

Message par Tunrida Astraani le Mer 9 Mai - 21:41

- La Lumière se nourrit de nos bonnes actions, elle les inspire et grandit à travers elles. Elle s'appuie sur ce qu'il y a de bon en chacun de ses enfants et fait grandir cette part. La Lumière est vouée à imprégner l'univers entier et tous ceux qui l'habitent, comme les Naarus en sont imprégnés. Les actes nobles et généreux ainsi que les meilleurs moments de nos existences sont les prémisses de cet âge d'or. Des instants où nous pouvons déjà le toucher du doigt.

Ça correspond assez bien au temps passé avec Yonn...

Xyànâth avait grandi entre un père qui la tenait pour responsable de la mort de sa mère et des frères qui, déjà trop grands pour la chahuter, la surprotégeaient. Quant aux compagnons, ils n'osaient rien refuser à une enfant qui n'avait jamais connu sa mère, tant que ça ne leur attirait pas d'ennuis. Elle avait appris à tirer le meilleur parti de l'attitude des uns et des autres, quittant peu à peu l'enfance pour une adolescence bien partie pour être mouvementée.

Des cornes précoces, ça aide à paraitre plus vieille. Enfin, le reste a été précoce aussi...

Yonn était le neveu d'un des compagnons, qui lui avait trouvé une place au domaine Erdend pour poursuivre son apprentissage. Aux yeux de Xyànâth, il avait le double avantage de ne pas l'avoir connue trop jeune, ce qui évitait les souvenirs embarrassants, et d'être un peu plus vieux qu'elle, assez pour représenter un défi.

_________________
Tunrida, Xyànâth, Monéta, Chlorhydrine
Melwën, Céboulos, Arthéys, Zekna
avatar
Tunrida Astraani
Administrateur

Nombre de messages : 2996
Age : 36
Date d'inscription : 14/06/2008

http://cerclekaldorei.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BG] Xyànâth Erdend

Message par Tunrida Astraani le Jeu 18 Avr - 14:57

Le défi n'était pas exactement là où elle s'y attendait. Yonn avait été très facile à séduire. A moins que Xyànâth n'ait été douée pour ça. En l'absence de moyens de comparaison, elle pouvait juste dire que ça avait été plus facile qu'elle ne s'y attendait. La difficulté était de dissimuler leur relation naissante à Jeserac Erdend. Heureusement, celui-ci était trop occupé par les affaires de l'élevage pour se douter de quoi que ce soit.

Ça aurait pu durer plus longtemps, si j'avais su faire attention. Si j'avais eu une mère pour m'expliquer comment faire attention...

Quand elle se rendit compte qu'elle était enceinte, son premier réflexe fut, naturellement, de l'annoncer à Yonn. La première émotion passée, ils commencèrent à envisager les options qui s'offraient à eux. Vu le jeune âge de Xyànâth, il y avait peu de chances pour que son père accueille favorablement la nouvelle. Ses frères pourraient peut-être servir d'intermédiaires, mais il leur faudrait sans doute beaucoup de temps pour faire accepter la situation à Jeserac. Pendant ce temps, il valait mieux se tenir à l'écart.

Plus loin au sud se trouvait le territoire d'un clan Orc renommé pour compter dans ses rangs les meilleurs tanneurs de Nagrand. Les Erdend commerçaient parfois avec eux, tirant d'excellentes selles de leurs cuirs. Ces échanges, bien qu'assez espacés, étaient tout de même assez fréquent pour que Xyànâth eût des notions d'Orc. Assez, en tout cas, pour avoir avec eux une discussion élémentaire.

Dans leur situation, ni Xyànâth ni Yonn ne réfléchirent à ce qu'ils feraient si les Brise-Roche refusaient de les recueillir. Errer dans les plaines de Nagrand était, de toute façon, une meilleure option à leurs yeux que d'affronter la colère de Jeserac.

C'était vraiment une idée stupide... La jeunesse et la panique, ça ne fait pas bon ménage. Si on avait essayé de lui parler, qui sait comment ça se serait passé ? Enfin...

- ...on ne revient pas en arrière. Nos actes ne peuvent être effacés, pas plus qu'on ne peut repousser éternellement leurs conséquences naturelles. Ce n'est pas là qu'est la liberté, mais dans les choix que nous faisons, dans les décisions que nous prenons, pleinement conscients de leurs conséquences.

Le prêche de l'anachorète rejoignant le cours des pensées de Xyànâth, celles-ci revinrent au moment présent. Elle fit l'effort de porter toute l'attention qu'elle pouvait au discours, à mesure qu'elle prenait conscience de sa nature.

Contrairement aux prêches précédents, celui-ci n'était pas un simple alignement de principes et de conseils aux novices, de règles morales et de techniques mentales pour faire le vide et laisser la Lumière entrer en soi. Cette fois-ci, ce qui n'avait été jusqu'alors qu'un catalogue d'enseignements qui auraient aussi bien pu être distribués dans l'ordre alphabétique était rassemblé en un tout cohérent, le long d'un fil conducteur grâce auquel chaque point était expliqué par les uns tout en justifiant les autres.

C'était, sans aucun doute possible, le signe qu'ils venaient de franchir une étape majeure de leur apprentissage. Maintenant qu'ils avaient reçu les bases, ils apprenaient comment les articuler entre elles avant de pouvoir aller plus loin.

_________________
Tunrida, Xyànâth, Monéta, Chlorhydrine
Melwën, Céboulos, Arthéys, Zekna
avatar
Tunrida Astraani
Administrateur

Nombre de messages : 2996
Age : 36
Date d'inscription : 14/06/2008

http://cerclekaldorei.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BG] Xyànâth Erdend

Message par Tunrida Astraani le Lun 15 Juil - 5:14

La suite des évènements donna raison à Xyànâth. Dans les jours qui suivirent, leur entrainement changea de nature.

Elle se tenait debout, les mains crispées sur sa masse et son bouclier d'entrainement, fixant un disque de cristal incrusté dans le sol face à elle. Tout autour, les autres novices attendaient eux aussi. Sur un geste de l'exarque instructeur, les disques s'allumèrent. Les yeux rivés sur le sien, Xyànâth vit les motifs lumineux qui en émergeaient pulser et tournoyer, jusqu'à prendre la forme d'un gangregarde.

Les premiers hologrammes furent facile à vaincre, lents et maladroits, laissant à la plupart des jeunes Draeneï qui s'entrainaient dessus le temps de réfléchir à leur tactique. L'entrainement se poursuivit de la sorte pendant toute une décade, du matin au soir. De jour en jour, les hologrammes se formaient plus vite, jusqu'à apparaitre d'un seul coup, tout en devenant de plus en plus rapide et imprévisibles, aussi bien dans leurs techniques de combat que dans les formes qu'ils prenaient.

L'instructeur n'eut pas à leur expliquer en quoi consistait cette épreuve. Ceux qui ne le comprirent pas eux-même furent disqualifiés dès la première matinée et retournèrent auprès de leurs familles. Pour Xyànâth comme pour la plupart des autres, après le dernier prêche de l'anachorète, la nature du test était évidente : trouver le bon usage des techniques qu'ils avaient apprises ces dernières années. On ne peut tout simplement pas combattre de la même façon un marcheur du vide, un ravageur enragé et un Draeneï ivre répondant à une offense imaginaire.

Xyànâth trouvait quelque chose de réconfortant dans cet exercice. Contrairement aux années passées à entendre rabâcher les mêmes prêches et à répéter sans cesse les mêmes gestes, elle n'avait plus le temps de laisser vagabonder son esprit. Pour la première fois depuis longtemps, elle vivait dans le présent, sans avoir le loisir de penser à autre chose, que ce soit en combattant les hologrammes, en discutant de leurs progrès respectifs lors des repas rapides qu'elle prenait avec les autres novices, ou en s'endormant comme une pierre à la fin de la journée.

Le matin du sixième jour, ils reçurent la visite de Redresseurs de Torts expérimentés. Ceux-ci se promenaient entre leurs rangs tandis qu'ils affrontaient leurs ennemis virtuels, échangeant quelques mots avec l'un, observant le style de combat de l'autre, se réunissant parfois dans un coin de la salle d'entrainement pour discuter entre eux.

Bientôt, l'un des Redresseurs de Torts donna une petite tape sur l'épaule d'un novice, lui faisant signe de le suivre tandis que son hologramme s'éteignait brusquement, sans que le combat soit terminé. Les jours suivants, la même scène se reproduisit, les rangs des novices s'éclaircissant à mesure que certain d'entre eux étaient choisis par un aîné.

Le dixième jour, alors que l'odeur du déjeuner commençait à envahir le bâtiment depuis les cuisines, Xyànâth vit son hologramme s'évanouir au moment même où elle sentait une tape sur son épaule. Elle se retourna et fit face à un Draeneï en armure, sa masse de cristal violet posée négligemment sur l'épaule, qui la salua d'un simple hochement de tête.

- Jaelaan, Redresseur de Torts. Vous allez poursuivre votre apprentissage avec moi, novice ...?
- Erdend. Xyànâth Erdend.
- ... novice Xyànâth.

_________________
Tunrida, Xyànâth, Monéta, Chlorhydrine
Melwën, Céboulos, Arthéys, Zekna
avatar
Tunrida Astraani
Administrateur

Nombre de messages : 2996
Age : 36
Date d'inscription : 14/06/2008

http://cerclekaldorei.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BG] Xyànâth Erdend

Message par Tunrida Astraani le Mer 31 Juil - 5:37

Au départ, Xyànâth avait quelques appréhensions à l'idée de poursuivre son apprentissage sans être fondue dans la masse. Ou plutôt, un mélange de crainte et de soulagement, pour le même motif : elle n'avait certainement pas sa place au sein de la Main d'Argus. Il n'y avait rien, absolument rien, dans l'enchainement d'évènements qui l'avait amenée ici, qui puisse relever de la vocation. Après tout, elle n'était là que pour être remise dans le droit chemin.

Je ne regrette même pas ce que j'ai fait. J'étais simplement prise au piège.

Leur fuite avait pris fin avant même qu'ils aient parcouru un seul mètre. Yonn avait dissimulé des provisions, quelques bagages et des selles dans l'écurie des deux talbuks qu'ils comptaient utiliser pour leur fuite, le lendemain matin, avant l'aube. Xyànâth se préparait à passer son dernier dîner en famille, attendant son père dans la salle à manger, s'efforçant de bavarder avec ses frères comme si tout était normal.

Jeserac entra d'un pas lourd, la mine encore plus renfrognée que d'habitude. Il jeta un coup d’œil a ses quatre enfants, s'arrêta sur Xyànâth et parla lentement, d'une voix posée où l'on sentait la rage contenue.

- Vous trois, sortez.

Ses frères partis, elle regarda son père en faisant tout son possible pour dissimuler son inquiétude. Elle avait l'impression que ses membres étaient devenus flasques, qu'il n'y avait plus d'air à respirer et que son cœur allait bondir hors de sa poitrine à force de battre à toute vitesse. Incapable d'émettre le moindre son, elle attendait que son père prenne la parole.

Au lieu de parler, Jeserac s'avança vers elle, la saisit par le col d'une main et la gifla de l'autre, à plusieurs reprises, sans pouvoir s'arrêter. Incapable de contenir sa rage, il resserra le poing et lui écrasa en plein visage avant de la repousser brusquement. Xyànâth entendit quelque chose craquer au niveau de son nez en tombant la tête la première. Elle tâcha de maîtriser la douleur qui irradiait dans tout son visage pendant que son père reprenait ses esprits, puis se releva péniblement.

- Je ne veux plus jamais revoir ce type. Ni qu'il te revoie.
- C'est le père de mon enfant...
- Alors il n'a pas de père. De toute façon, il est déjà en train de faire ses bagages, sous bonne garde. Et sa réputation est faite. Profiter d'une gamine de ton âge...
- Mais... C'est moi qui...
- Tu en veux une autre ?! Peu importe lequel de vous deux a été le plus irresponsable !

Il la traina jusqu'à sa chambre et l'enferma à clé. Une fois seule, Xyànâth tâta son nez, qui lui faisait toujours mal. Ce n'était pas la peine de compter sur des soins pour l'instant, il ne lui restait donc plus qu'à prendre son mal en patience jusqu'à ce que la douleur se calme, jusqu'à ce que l'os se ressoude.

Elle ne dormit pas de la nuit et passa plusieurs jours à ne trouver le sommeil qu'une fois le soleil levé. Quelle que soit l'heure, elle ne pouvait sortir de sa chambre qu'étroitement surveillée, sans quasiment aucune nouvelle de qui que ce soit. Ce n'est qu'en écoutant ce qui se disait dans le couloir, l'oreille collée à sa porte, qu'elle apprit que Yonn avait été retrouvé dans la faille de Norsevent, sans qu'on sache si il était tombé ou s'y était jeté volontairement.

_________________
Tunrida, Xyànâth, Monéta, Chlorhydrine
Melwën, Céboulos, Arthéys, Zekna
avatar
Tunrida Astraani
Administrateur

Nombre de messages : 2996
Age : 36
Date d'inscription : 14/06/2008

http://cerclekaldorei.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BG] Xyànâth Erdend

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum