Derniers sujets
» A suivre...
Mer 5 Mar - 9:07 par Tunrida Astraani

» Fusion du serveur
Mer 5 Mar - 4:01 par Tunrida Astraani

» Planning des serveurs
Mar 4 Mar - 23:11 par Tunrida Astraani

» Adelheidy
Dim 2 Mar - 22:58 par Vardanila Brûlétoiles

» Réunion HRP au sujet de la fusion
Dim 2 Mar - 21:42 par Syrah

» La Baronne
Sam 1 Mar - 22:47 par Tunrida Astraani

» [Proposition] Fêtons notre anniversaire!
Ven 28 Fév - 20:42 par Seska

» [Orcs] Kosh'Arg 2014 (23 mars)
Ven 28 Fév - 10:32 par Cathelineau

» Prochains events raciaux à organiser
Ven 28 Fév - 3:32 par Tunrida Astraani

» [BG] Ralf Grinsky
Ven 28 Fév - 0:30 par Doomguy

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 191 le Mer 3 Aoû - 23:58
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Flux RSS



Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez le forum Les Clairvoyants sur votre site de social bookmarking


[BG] Zekna Lerviek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[BG] Zekna Lerviek

Message par Tunrida Astraani le Mer 4 Avr - 19:16

Zekna posa son rhum coco sur un coin du bureau et recula, se balançant dans son fauteuil. Elle jete un regard autour d'elle avec un petit sourire de satisfaction : pour son âge, une telle situation était plutôt exceptionnelle, surtout sans promotion canapé. Un salaire confortable, des primes qui ne l'étaient pas moins, son propre bureau, les horaires qu'elle choisissait, le tout pour n'avoir quasiment rien à faire durant ses heures de travail. Elle pencha la tête vers son ventre.

Tu vas devoir te remettre à la gym à force de rien faire, ma grande...

Comparée aux responsables commerciales d'autres sociétés, elle était en vacances permanentes. Au point de se demander ce qui justifiait un tel salaire. C'était contraire à toutes les règles élémentaires de l'économie.

Comme disait papa : Si quelqu'un te paie un radis, c'est que tu lui en rapporte au moins dix. A toi de te débrouiller pour lui faire cracher les neuf autres.

Sauf que son travail ne rapportait rien. Les acheteurs de joints d'étanchéité pour climatiseurs de morgue ne se bousculaient pas, et ne se bousculeraient jamais. Un cas typique de marché hyper-sectoriel aux possibilités de croissance proches de zéro. Et pourtant, des acheteurs venaient à elle, parfois. Sans qu'elle fasse rien, sans qu'elle en ait entendu parler, et sans qu'aucune nouvelle morgue n'ouvre.

Le patron lui demandait même régulièrement de concevoir des campagnes de publicité. A chaque fois, la première proposition qu'elle présentait était acceptée d'office. Au point qu'un jour, elle avait délibérément proposé une campagne vouée à être désastreuse.

T'as vraiment joué avec ta place ce jour là, ma vieille...

Elle avait gardé l'affiche, qui décorait encore le mur juste en face d'elle. Sur un fond arc-en-ciel, un gobelin aux yeux brillants de joie se tenait le canon d'un fusil enfoncé dans la bouche. Le slogan reflétait le même bon goût : "Avec les joints d'étanchéité pour climatiseurs de morgue Ramasseflouz, vous serez pressé de mourir !" Ramasseflouz avait accepté l'affiche sans la regarder et lui avait accordé une surprime qui valait bien six mois de salaire.

A part ça, tout est normal dans cette boite... Les neuf autres radis viennent bien de quelque part.

La gobeline fouilla distraitement dans sa bourse et en sorti une pièce. Depuis le temps qu'elle hésitait, il n'y avait plus trop d'autre moyen de se décider.

Pile, je ne change rien, on continue comme d'habitude.

Elle faisait tourner la pièce entre son pouce et son index, l'observant sous toutes les coutures.

Face, je cherche ce que Ramasseflouz trafique derrière cette boite, et je le fais chanter.

Sans cesser de se balancer dans son fauteuil, Zekna lanca la pièce vers le bureau et se pencha en avant. Face. Elle entendit son verre de rhum se briser par terre au même moment.

J'ai dû me redresser trop vite. Mais non... J'ai pas pu bousculer le verre, là où il est. Donc...

Les premières fois, personne ne s'était posé de question. Les vibrations dues aux explosions étaient fréquentes, à Kezan, au point que personne n'y faisait attention. Il avait fallu un certain temps pour que certains réalisent qu'il n'y avait pas le moindre bruit d'explosion, et que toute l'île vibrait. Zekna s'approcha de la fenêtre et jeta un coup d'oeil au mont Kajaro.

C'est tout de même pas ce vieux machin qui va se réveiller ? De toute façon, j'ai un truc à tirer au clair.

Elle rangea la pièce dans sa bourse, sonna la femme de ménage et sortit.


Dernière édition par Tunrida Astraani le Mer 5 Mar - 10:32, édité 1 fois

_________________
Tunrida, Xyànâth, Monéta, Chlorhydrine
Melwën, Céboulos, Arthéys, Zekna
avatar
Tunrida Astraani
Administrateur

Nombre de messages : 2996
Age : 36
Date d'inscription : 14/06/2008

http://cerclekaldorei.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BG] Zekna Lerviek

Message par Tunrida Astraani le Sam 28 Avr - 20:31

Quelques jours plus tard, Zekna avait déjà une idée de ce que Ramasseflouz ne cachait pas. N'ayant jamais enquêté sur rien avant, elle s'était dit que l'élimination de fausses pistes était un bon début. Elle avait juste négligé un détail : il fallait avoir une idée des pistes à étudier.

C'est pas de la drogue, ni des armes, ni de la prostitution, ni du racket... Ni rien. Il se contente de vendre des trucs dont on utilise peut-être dix exemplaires par an dans tout Kezan, au maximum. Et ça rapporte assez pour payer le personnel, sans compter Ramasseflouz lui-même.

Ce soir là, elle s'était installée sur une des hauteurs qui dominaient la ville et vidait des canettes de Kaja'Cola en regardant le port, loin en bas. Son cerveau commençait à bouillir, comme si une idée importante cherchait à s'en échapper.

Au fait, d'où on les sort, tous ces joints d'étanchéité pour climatiseurs de morgue ?

L'atelier était censé être quelque part dans le quartier de Trimeville. Elle n'y avait jamais mis les pieds. Quelque chose lui disait de commencer par là.

Le lendemain soir, Zekna errait dans les ruelles mal éclairées de Trimeville, à la recherche de l'atelier en question. Elle se perdit à plusieurs reprises, et finit enfin par trouver quelqu'un pour lui indiquer le chemin. Sur place, elle parcourut la ruelle d'un bout à l'autre une dizaine de fois, avant de se rendre à l'évidence : l'atelier en question était une vieille baraque, plus petite que certaines cabanes de jardin. Deux ouvriers pouvaient peut-être y travailler, en se serrant. En tout cas, rien à voir avec les ventes.

Enfin, les clients ne vont pas acheter une marchandise qui n'existe pas ? Puis je les ai vues, ces caisses !

Elle pensa à ses parents. Avant que leur fusée expérimentale ne fonce droit vers le large pendant que les events directionnels restaient par terre, ils arrondissaient les fins de mois en vendant des pigeons voyageurs. Ou plutôt un pigeon, qui revenait toujours chez eux avant d'être revendu à quelqu'un d'autre. Zekna sauta de joie devant la minuscule bicoque délabrée.

Du blanchiment d'argent... J'aurais dû y penser plus tôt ! Ils achètent les joints d'étanchéité pour climatiseurs de morgue, les font discrètement revenir à l'entrepôt et Ramasseflouz recycle leur pognon, qu'ils finissent par récupérer légalement.

Une nouvelle secousse la ramena au calme. Maintenant, il fallait chercher du côté des clients.


Dernière édition par Tunrida Astraani le Mer 5 Mar - 10:32, édité 1 fois

_________________
Tunrida, Xyànâth, Monéta, Chlorhydrine
Melwën, Céboulos, Arthéys, Zekna
avatar
Tunrida Astraani
Administrateur

Nombre de messages : 2996
Age : 36
Date d'inscription : 14/06/2008

http://cerclekaldorei.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BG] Zekna Lerviek

Message par Tunrida Astraani le Lun 15 Avr - 16:26

C'était en enquêtant sur les clients que Zekna saurait d'où venaient les sommes blanchies par Ramasseflouz.

Tant que je ne saurais pas d'où sort ce pognon, j'aurais aucun moyen de pression...

Elle profita d'un rendez-vous d'un client en fin de journée pour le filer. Celui-ci se dirigeait vers un entrepôt à l'écart, à l'est du port. De loin, la gobeline le vit échanger quelques mots avec un hobgobelin qui traînait sa masse derrière lui. Le « client » tourna les talons et repartit vers la ville.

Plus qu'à savoir ce qu'ils stockent là-dedans... Ça passe par le port, mais dans quel sens ?

Elle passa un certain temps à réfléchir, assise derrière un baril. Il y eut une secousse, qu'elle remarqua à peine tant celles-ci étaient devenues fréquentes... Jusqu'à ce qu'un groupe de marins qui passaient près de sa cachette n'attirent son attention dessus.

- Ici aussi ?
- Quoi ?
- On revient de Baie-du-Butin, ça bouge là-bas aussi.
- Attends là, c'était pareil à Cabestan...

Zekna dressa les oreilles, jusqu'à ce que la conversation des marins s'éteigne au loin. Ils revenaient de différents ports, partout sur la planète, et avaient tous remarqué de petits tremblements de terre là où ils étaient.

Si c'est partout sur Azeroth, c'est mauvais signe...

Dans le doute, elle décida d'appliquer un des plus vieux proverbes gobelins : "Quand ça tourne mal, prend le fric et casse-toi". Elle n'aurait peut-être pas le temps de remonter la piste depuis l'entrepôt, même si elle trouvait la bonne du premier coup. Au lieu d'attendre la prochaine livraison ou le prochain envoi, il fallait qu'elle sache au plus vite ce qu'il y avait dedans. Sans compter qu'en ayant été parmi les premiers habitants de kezan à apprendre que les secousses touchaient le monde entier, elle avait potentiellement un avantage... En tout cas, tant que la nouvelle ne se serait pas répandue, ce qui irait vite. Discrètement, elle partit rôder dans les environs de l'entrepôt.

Il n'y avait qu'un hobgobelin de garde, qui faisait le tour du bâtiment, sa masse usant le sol au fil de ses rondes. Ce serait sans doute facile de briser une fenêtre pour entrer voir, mais il faudrait l'éloigner et empêcher qu'il revienne, attiré par le bruit de verre brisé. Zekna revint à sa cachette, s'assit derrière son baril et se creusa les méninges.

Faut faire vite avant que ces tremblements de terre tournent mal. Et surtout avant que la nouvelle se répande. Demain soir, tout le monde sera au courant. Faut que je puisse faire cracher son pognon au vieux dès demain matin. J'ai que cette nuit pour savoir ce qu'il y a là-dedans...

Dans les rues, les dernières lueurs du couchant cédèrent la place à la lumière crue des ampoules. L'agitation de la soirée décrut peu à peu, sans que personne n'ait remarqué la gobeline aux cheveux bleus cachée derrière un baril de pétrole, le menton dans les mains et les coudes sur les genoux. La nuit avançait, jusqu'aux heures où seuls les insomniaques et les travailleurs de nuit restaient éveillés.

Zekna se leva. Elle avait un plan.


Dernière édition par Tunrida Astraani le Mer 5 Mar - 10:32, édité 1 fois

_________________
Tunrida, Xyànâth, Monéta, Chlorhydrine
Melwën, Céboulos, Arthéys, Zekna
avatar
Tunrida Astraani
Administrateur

Nombre de messages : 2996
Age : 36
Date d'inscription : 14/06/2008

http://cerclekaldorei.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BG] Zekna Lerviek

Message par Tunrida Astraani le Mer 24 Avr - 2:20

La gobeline observa la rue, qui descendait en pente assez raide vers l'entrepôt. Elle inspecta les fusées de sa ceinture, puis secoua le baril de pétrole.

A moitié plein. Parfait.

Zekna déchira le bas de sa robe, déboucha le baril et l'inclina pour imbiber son bout de tissu. Un fois celui-ci gorgé de pétrole, elle le roula pour reboucher le baril avec. Elle poussa le baril et le fit tomber en longueur, aligné avec la pente de la rue, puis sauta dessus. Après quelques coups de pieds pour le faire pivoter, celui-ci se mit à dévaler la pente de plus en plus vite, la gobeline remuant les pieds pour rester dessus. Elle se mit à crier pour attirer l'attention du hobgobelin, au cas où le vacarme d'un baril de pétrole roulant dans la rue n'y aurait pas suffit. Enfin, elle le vit arriver dans sa trajectoire, courant vers la source du bruit sans réfléchir. Il n'étaient plus qu'à quelques mètres...

Ça passe ou ça casse... Maintenant !

Elle actionna les fusées de sa ceinture, bondissant d'un coup de plusieurs mètres en avant, juste au dessus de la tête du garde. Derrière elle, les gerbes d'étincelles de ses fusées avaient enflammé le tissu imbibé de pétrole. Lorsque le baril percuta le hobgobelin, tout le carburant prit feu. Zekna s'écrasa sur le toit de l'entrepôt et roula vers le bas. Dans sa chute, elle eut le temps d’apercevoir le garde enflammé qui courait dans tous les sens, trop paniqué pour se souvenir de la direction où aller pour se jeter à l'eau.

Il va réveiller toute la ville à brailler comme ça...

Comme tous les gobelins, des générations d'ancêtres faisant exploser tout et n'importe quoi lui avaient légué un squelette particulièrement résistant aux chocs. Elle se releva, juste un peu sonnée par sa chute, déchira encore deux longues lanières de sa robe, s'en enroula les mains et brisa la fenêtre la plus proche. Une fois le bas du cadre débarrassé des derniers bouts de verre, elle s'y agrippa et s'efforça de se tracter pour passer par dessus.

Plus jamais j'arrêterais la gym... Plus jamais !

Dans un dernier effort à la limite du claquage, Zekna s'éleva à hauteur de la fenêtre, les pieds battant contre le mur pour se pousser sur les derniers centimètres restants. Elle se retrouva allongée en travers de la fenêtre sans comprendre comment elle était arrivée là, puis bascula en avant et s'étala dans l'entrepôt. Elle se releva et avança à tâtons le long des murs, cherchant où allumer la lumière. Dehors, les cris du hobgobelin avaient cessé.

J'aurais dû prendre de quoi m'éclairer toute seule, au lieu de chercher dans le noir comme ça. Ah, ici !

L'entrepôt était rempli d'une pyramide de caisses s'élevant jusqu'au plafond. Zekna prit un marteau sur le râtelier et arracha les clous au coin d'une caisse isolée. Puis, elle tira de toutes ses forces jusqu'à ce que le côté de la caisse cède dans un grand craquement, laissant son contenu se déverser sur le sol. Elle s'agenouilla, brassant les pépites vertes et brillantes dans ses mains, contemplant leurs reflets en les faisant tomber d'une main dans l'autre.

L'argent que Ramasseflouz blanchissait provenait d'un trafic de kaja'mite.


Dernière édition par Tunrida Astraani le Mer 5 Mar - 10:33, édité 1 fois

_________________
Tunrida, Xyànâth, Monéta, Chlorhydrine
Melwën, Céboulos, Arthéys, Zekna
avatar
Tunrida Astraani
Administrateur

Nombre de messages : 2996
Age : 36
Date d'inscription : 14/06/2008

http://cerclekaldorei.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BG] Zekna Lerviek

Message par Tunrida Astraani le Mer 1 Mai - 4:38

Maintenant qu'elle savait ce qu'elle voulait, elle pouvait partir sans trainer. Elle finit de vider la caisse ouverte et la poussa sous la fenêtre, s'évitant les acrobaties qu'il lui avait fallu pour entrer. Sur le chemin du retour, elle réfléchit à ce qu'elle ferait le lendemain. Le temps qu'elle revienne chez elle, le sol avait encore tremblé à plusieurs reprises.

J'ai sûrement tué le gardien. Quand Ramasseflouz le saura, il pourra me faire chanter lui aussi, donc... Donc, il faut encore que je me grouille. Une augmentation de salaire, ça servira à rien, au bout de quelques heures il en saura assez pour que j'y renonce. Autant tout lui demander d'un coup. Un an d'avance sur salaire, les primes, surprimes et remboursements de frais qui vont avec. Payés comptant, bien sûr. Et une fois que j'ai le pognon en poche, je me tire de là et j'envoie ma lettre de démission.

Une fois chez rentrée à la maison, Zekna se débarrassa des restes de sa robe, se fit couler un bain et se servit un rhum coco pour se remettre de ses émotions. Elle sirotait son rhum, seules sa tête et la main tenant le verre dépassant de la mousse, détendant ses muscles en savourant le plaisir d'être enfin chez elle, quand quelque chose lui frappa l'esprit.

Il sait où j'habite... Ça va devenir beaucoup moins tranquille ici, dans pas longtemps. Dès demain. Je peux pas rester.

Elle soupira, faisant une croix sur une nuit de sommeil qui promettait déjà d'être courte. Il valait mieux commencer à faire les cartons dès maintenant, pour partir le plus tôt possible le lendemain. La gobeline s'activa tout le restant de la nuit, empaquetant d'abord le strict nécessaire, au cas où la situation tourne mal trop vite. Quand qu'elle vit les premières lueurs du jour traverser sa fenêtre, elle avala un sandwich, s'habilla et se coiffa rapidement, puis se rendit au bureau, largement en avance.

Bon, j'ai peut-être pris un peu trop d'avance... Enfin, au moins, je suis sûre de le choper dès qu'il arrivera.

Zekna faisait les cent pas sur le perron quand son patron arriva enfin. Ramasseflouz, étonné de la voir arrivée la première, l'interrogea aussitôt sur sa présence. Surmontant sa nervosité, elle entra immédiatement dans le vif du sujet.
- Vous attendez une livraison de kaja'mite pour bientôt ...?
- Une livraison de quoi ?
- Kaja'mite. Vous savez, le métal qui augmente l'intelligence. Et votre compte en banque, par la même occasion.
- Comment avez-vous... Euh, qu'est-ce que vous racontez, Lerviek ?
- Comment j'ai su ? C'est mon problème. Le votre, c'est d'ouvrir votre coffre et d'en sortir de quoi me faire taire.

Les négociations ne durèrent pas très longtemps. Ramasseflouz renâcla un peu pour la forme et céda presque aussitôt. Après tout, il n'était qu'un gobelin de paille dans cette affaire. Sur le chemin du retour, Zekna dansait presque en marchant pour faire sonner les nombreuses bourses accrochées tout autour de sa ceinture.

Il ne lui restait plus qu'à déménager et faire fructifier son argent.

_________________
Tunrida, Xyànâth, Monéta, Chlorhydrine
Melwën, Céboulos, Arthéys, Zekna
avatar
Tunrida Astraani
Administrateur

Nombre de messages : 2996
Age : 36
Date d'inscription : 14/06/2008

http://cerclekaldorei.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [BG] Zekna Lerviek

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum