Derniers sujets
» A suivre...
Mer 5 Mar - 9:07 par Tunrida Astraani

» Fusion du serveur
Mer 5 Mar - 4:01 par Tunrida Astraani

» Planning des serveurs
Mar 4 Mar - 23:11 par Tunrida Astraani

» Adelheidy
Dim 2 Mar - 22:58 par Vardanila Brûlétoiles

» Réunion HRP au sujet de la fusion
Dim 2 Mar - 21:42 par Syrah

» La Baronne
Sam 1 Mar - 22:47 par Tunrida Astraani

» [Proposition] Fêtons notre anniversaire!
Ven 28 Fév - 20:42 par Seska

» [Orcs] Kosh'Arg 2014 (23 mars)
Ven 28 Fév - 10:32 par Cathelineau

» Prochains events raciaux à organiser
Ven 28 Fév - 3:32 par Tunrida Astraani

» [BG] Ralf Grinsky
Ven 28 Fév - 0:30 par Doomguy

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 191 le Mer 3 Aoû - 23:58
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Flux RSS



Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez le forum Les Clairvoyants sur votre site de social bookmarking


Commandant Morphéa Tyeplerincar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Commandant Morphéa Tyeplerincar

Message par Morphéa Tyeplerincar le Sam 9 Fév - 19:05

/hrp

Les différents textes présentés ci-dessous ne sont pas liés dans le temps, certains peuvent avoir un contenu rp distants de plusieurs mois. Chaque textes débutera par son propre titre.

/rp


Une histoire difficile.

Arthas …

La Troisième Guerre …

Lorsqu'il arriva à Lune d'argent pour le puits de soleil, mes parents, d'une famille de défenseur de la ville périrent pour la défendre. IL me les prit … leurs âmes. J'étais seule, et encore jeune.
Mais une famille de noble n'ayant qu'une fille, les Tyeplerincar, me recueillirent. Ils perçurent rapidement mes talents de maniement de la Lumière, et m'envoyèrent m'entrainer avec les Chevaliers de sang. J'apprenais vite … et je devins bientôt une paladine très prometteuse … dû au fait que je souhaitais rendre la paix à mes parents, qui me donnait la force de faire toujours plus.

Puis un paladin de mon âge conquît mon coeur, nous partions pour le Norfendre pour nous battre contre le Fléau. Un groupe de la toute nouvelle Croisade d'argent vint chercher des volontaires pour y partir vaincre le Roi Liche.
Puis un jour … Il me le prit également … la colère et la tristesse s'élevaient en moi. Je jura de le détruire …

J'appris par un courrier venant de la capitale que mes parents adoptifs eurent disparus, sans aucune piste.

Ma vie n'était que perte après perte.

Je jura de combattre le Fléau et son maître jusqu'à sa mort … ou la mienne, ce qui arriva, et je suis toujours là. Puis vint un paladin, un étrange paladin, général d'une armée étrange également, et son amitié se transforma en amour.


Dernière édition par Morphéa Tyeplerincar le Mar 12 Fév - 14:46, édité 1 fois
avatar
Morphéa Tyeplerincar
Contributeur

Nombre de messages : 9
Age : 27
Date d'inscription : 09/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commandant Morphéa Tyeplerincar

Message par Morphéa Tyeplerincar le Sam 9 Fév - 19:22

Une discussion d'âme-soeur.

Zéphyr, ce majestueux gardien ailé, volait haut dans le ciel, un œil toujours en alerte fixé sur sa paladine, son amie, sa compagne de vol et bien plus encore. Il entendait ses pensées, sans qu'elle le sache. Une idée lui traversait l'esprit depuis un moment, mais il n'était pas sur de vouloir lui offrir un tel … don … ou fardeau. Elle était ce pourquoi il se battait encore encore, elle lui avait offert une nouvelle chance, et il lui était redevable éternellement.


Elle faisait son tour de garde dans les falaises escarpées de la Couronne de Glace, à pied pour plus de discrétion face à un des rares camp du Fléau restant. Elle vit son ami haut dans le ciel, veillant sur elle et sourit, puis baissa les yeux sur ses ennemis. Un petit groupe de morts-vivants approchait, une dizaine tout au plus. Elle se dit que tant qu'à faire, cela en ferait toujours une dizaine de moins. Cachée derrière un petit pic surplombant le groupe, elle attendit qu'il soit bien en dessous. Le bouclier fixé dans le dos pour plus de vitesse, elle dégaina sa lame. Sa main droite se fondant parfaitement à la poignée de celle-ci, elle était le prolongement même de son bras.
Le moment venu, elle sauta sur le groupe en embrochant le premier mort-vivant, se releva et repoussa le second d'un coup de pied pour avoir le temps d'attraper son bouclier. A ce moment même, Zéphyr descendit en piqué et écrasa l'un des pourris, et en déchiqueta un second dans sa gueule. Elle enchaina les coups de lame et de bouclier et en quelques instants, les mort-vivants n'étaient plus.


Le regard complice, les deux amis se regardèrent, elle lui sourit et il esquissa ce qui aurait pu être interprété par un sourire également. Il lui fit signe d'un coup de tête de grimper sur son dos, et partirent en un bon dans le ciel.



Dalaran.


Errants dans les rues comme à leur habitudes, les deux compagnons ne disaient mots, hormis les saluts face aux gens. Mørphéa sentait que son gardien semblait préoccupé. Elle lui tapota le flanc pour lui faire comprendre qu'elle était là pour lui. Lui bien sûr n'avait pas besoin de cela, il savait tout d'elle, ses pensées, ses sentiments. Et l'amour qu'elle ressentait pour cet … étrange loup. Il sentait qu'il n'était pas mauvais, mais se méfiait tout de même de lui. C'est depuis ce jour où elle a laissé son cœur s'ouvrir qu'il pense à ce cadeau. Elle pourrait se défendre bien mieux qu'elle ne peut le faire maintenant, même si c'est une grande guerrière, face à un loup de cette taille et sa férocité, il est peu probable que l'issue d'un combat de la sorte soit probant pour elle, si tenté qu'il y en est un bien sûr. Il ne suffirait … que d'un souffle. Un seul souffle et elle changerait, elle deviendrait une gardienne.



Quelques années plus tôt ...


Cela fait maintenant trois ans qu'ils luttent ensemble. Trois ans que Zéphyr a jurer de protéger SA gardienne. Car si il le peut encore, c'est bien parce qu'elle lui a donné la chance de pouvoir le faire. Lui était le gardien de la Couronne de Glace, nommé par les Titans eux-mêmes il y a plus que longtemps, jusqu'à l'ascension du Roi Lich. L'ancien prince de Lordaeron l'avait capturé, mais ne l'avait pas tué contrairement à ses habitudes. En effet, vivant, il lui offrait les clés de tous les lieux clos du pays des glaces, comme la Citadelle où il y avait installé son trône et ses gardiens les plus puissants. Zéphyr lui était retenu dans les bas-fonds de cette citadelle, les liens qui le retenaient étaient d'une magie trop puissante, même pour lui, une quinzaine de sans-visage le retenait.
Après la défaite du Roi Lich, Mørphéa étant chargée de la surveillance du Fléau dans la Couronne de Glace. Parce que même sans roi, les morts-vivants savent s'organiser et ont toujours des chefs. Durant une de ses rondes, elle découvrit le félin flamboyant allongé, laissé pour mort. Elle s'approcha de lui, et vit qu'il respirait toujours, mais très faiblement. Au moment où elle approcha sa main pour toucher sa grosse tête féline, il la regarda et ses yeux s'illuminèrent, plein de vie, le lien était fait entre ces deux êtres, un lien indestructible.



Maintenant …


Zéphyr ayant abandonné Mørphéa sur sa demande durant quelques heures, elle passait du temps avec son futur époux, il décida d'aller voler, pour réfléchir à ce don qu'il aimerait lui faire, même s'il entendait toujours les pensées de sa gardienne.
Il volait de plus en plus haut, et ne voyait même plus la cité volante des mages. Il avait les yeux fermés et flamboyait sous le soleil juste levé, quand soudain ses yeux s'ouvrirent en grands et il piqua en direction de l'auberge de Dalaran. Il avait vu le loup dans les pensées et sentait son odeur de la haut. D'une célérité incroyable, il était arrivé sur la cité en un instant et se posa lourdement pour imposer sa présence à ceux qui l'entourent. Dhra était déjà en bas, courant vers ses congénères, et Mørphéa l'épée la main.



C'était décidé, il la changerait.


Le regard grave, il s'approcha d'elle majestueusement. Le gardien approcha son museau pour sentir l'odeur du ghaar, puis posa son front sur celui de Mørphéa la regardant toujours dans les yeux. Elle s'inquiétait, jamais il n'avait eu l'air aussi grave en trois ans. Il ferma les yeux, et elle vit apparaître devant elle, comme dans un rêve, un être si familier, elle le reconnut immédiatement. C'était Zéphyr. Il se tenait tel un roi, droit, fière. Il s'approcha d'elle et lui prit la main.



-Mørphéa *lui dit-il en souriant* comme tu le vois, je ne suis pas uniquement un félin ailé, je suis doué de parole également. J'aurais pu me manifesté dans notre monde sous cette forme, mais je préfère la discrétion. Personne n'a besoin de savoir … ce que je suis.


-Il me semblais bien t'avoir aperçus une fois, tu me paraissais si familier, je comprends maintenant pourquoi.


-Laisse moi te parler Mørphéa, c'est important. Je sais que tu tiens beaucoup à ce … loup. Et je sais également que tu es capable de te défendre seule. Mais face à sa fureur, tu ne ferrais pas le poids, crois moi. Je sais également que tu vas me dire qu'il ne te ferrai aucun mal. Je sais tout cela car depuis le jour où tu m'as touché là-bas à la Citadelle, un lien c'est créer entre nous, bien plus fort que ce que tu ne crois. J'entends toutes tes pensées, peu importe la distance qui nous sépare.


Elle le regardait et l'écoutait attentivement, après tout, elle ne l'avais jamais entendu parler, et en trois ans, elle avait prit son quota de parole, c'était à son tour a présent. Son ton imposant l'empêchait de toute façon de l'interrompre.



-Tu ne sais pas ce que je suis réellement. Je suis un gardien. Le gardien de la Couronne de Glace. Le Roi Lich m'avait soumis et tu m'as libéré une fois qu'il a été vaincu. Je te suis redevable éternellement. Et c'est pour cela que je veux t'offrir un cadeau. Le plus précieux qui soit. Je veux faire de toi une gardienne.


-Mais Zéphyr … qu'est-ce que cela signifie …


-Laisse-moi finir. Je veux te donner la capacité de te défendre correctement face à … tes ennemis, actuels et à venir.
Tu garderas tes capacités de paladin bien-sûr, tant que tu restera sous ta forme elfique. Mais sous ta vraie forme de gardienne, tu pourras voler, déchiqueter et mettre à morts tous ceux qui s'en prendront à toi ou à ceux que tu chéris. Cependant, on ne devient pas gardien si facilement. Il y a tout de même une contrainte. De part ton histoire et ta vie, il est normal que tu sois la gardienne des âmes perdues qui errent ici depuis la chute du seigneur du Fléau. Ceci n'est pas un choix. Je le sens, tu seras cette gardienne, c'est ton destin.


Elle le regardait toujours, sans refus, elle sentait que son destin n'allait pas s'arrêter là, maintenant, à simplement tenir le Fléau dans une cage. Cette occasion était la sienne.


-Puis-je dire mot … Gardien *dit-elle en souriant* Tu m'offres un cadeau que je ne puis refuser. C'est un honneur que tu me fais là. Mais j'ai une crainte. Qu'est-ce que … Nous … allons devenir ?


-Et bien, tant que tu reste sous forme elfique, je peux toujours te transporter, et sous forme de gardienne, nous pouvons voler ensemble, donc notre … aventure ne se termine surement pas maintenant.


La future gardienne regardait son mentor, elle l'avait toujours admirer, sa puissance, sa rapidité. Elle allait pouvoir en faire autant bientôt, et Dhra … elle en est sûre l'acceptera.


Zéphyr retira son front de celui de sa gardienne, leur esprit se séparèrent. Elle recula de quelques centimètre pour se remettre de ce « voyage ». Le félin s'approcha d'elle avec douceur, la gueule à seulement une dizaine de centimètres de son visage. Il ouvrit sa gueule, on y vit apparaître des grands crocs pointus taillés pour déchiqueter. Son thorax se gonfla en prenant une inspiration profonde, puis il expira doucement. Son souffle était chaud et plein de petites étincelles qui virevoltaient dans l'air. Mørphéa ne pût s'empêcher d'inhaler cet air chaleureux. Zéphyr referma sa gueule et la regarda. Elle avait l'air bien, mis à part le fait que ces yeux verts habituels prirent une teinte légèrement plus émeraude et plus intense. Et d'un coup, elle tomba au sol, comme endormie. Il la rattrapa au vol, la posa sur le lit et attendit qu'elle se réveille.



2 jours plus tard …


Elle dormit presque deux jours complets avec l'inspiration du souffle du gardien. A son réveil, elle vit Zéphyr assit à son chevet. Elle se sentait en pleine forme, jamais elle n'avait été aussi vivante et forte. La paladine se leva.


-J'imagine que la transformation est contrôlée, alors comment cela se passe t'il ? Je dois me concentrer ?


Le gardien s'approcha et posa simplement mon museau sur le front de l'elfe pour qu'elle entende ces paroles.


-C'est à toi de le découvrir Mørphéa, c'est ta nouvelle vie, chaque gardien à ces propres pratiques, ces propres motivations et envies.


Il recula, et elle le regarda tout en réfléchissant. Elle devait trouver seule comment se transformer en sa forme de gardienne, une forme dont elle ignorait tout de sa représentation. Elle prenait ses tours de gardes dans la Couronne de Glace, comme si de rien n'était, tout en réfléchissant. Elle passa les jours suivants à se chercher, réfléchir et rêver. Ces nuits étaient mouvementées, elle voyait les âmes autour d'elle.
En se réveillant ce dernier matin, elle pensa à ses parents biologiques, qu'elle avait vu se délivrer de la lame runique du Roi Lich, sa quiétude lorsqu'ils sont venus lui dire adieu, dans une clarté et une blancheur sans pareille. Ses pupilles se mirent à scintiller comme jamais elle ne l'aurait cru capable, ses yeux émeraude brillaient de milles lumières. Elle sentit ses mains et ses jambes changer, des griffes apparurent à la place des ongles, des poils noirs de jais poussèrent sur tout son corps, un corps de félin. Des ailes sortirent de son dos, puissantes. Son corps laissait apparaître des dessins bleutés, et une armure protégeait sa gueule, tout en laissant le mouvement et la liberté à ses canines d'embrocher et d'arracher avec force.


Elle était une gardienne aile de nuit d'obsidienne.
avatar
Morphéa Tyeplerincar
Contributeur

Nombre de messages : 9
Age : 27
Date d'inscription : 09/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commandant Morphéa Tyeplerincar

Message par Morphéa Tyeplerincar le Sam 9 Fév - 19:31

Une heureuse nouvelle.

Morphéa était assise sur son fauteuil, dans sa tente, seule, sans même Zéphyr. Elle … réfléchissait. Depuis plusieurs jours, elle était malade. Elle s'inquiétait de son état … dans un sens. Elle commençait à se demander si … Une idée qui lui taraudait l'esprit de plus en plus surtout lorsqu'elle s'aperçut du retard de ses menstruations, seulement de quelques jours mais … C'était possible.
Devant elle, sur son bureau était posé le nécessaire pour un prélèvement sanguin. Son regard posé sur le flacon destiné à recueillir le sang de la vérité, attendant, s'interrogeant. Et si elle était vraiment enceinte ? Et si Dhra ne revenait pas de cette guerre ? Et la plus grande question, que serait l'engeance d'un Ghaar et d'une Aile de nuit d'obsidienne. Tant de questions sans réponses pour certaines, et d'autres qui en auraient rapidement.


Le médecin de la Croisade d'argent entra dans la tente, et la regardait sans dire mot avant de s'approcher.

-Vous m'avez demander du matériel pour un bilan sanguin Commandant. Je vous l'ai fais mener, mais de quoi avez-vous peur en le regardant ainsi ?

-J'ai toute confiance en vous Marius. Je tiens à garder le secret entre nous.

-Vous pouvez avoir confiance Commandant.

-Je … pense être enceinte. Mais il faut que vous sachiez également que ce n'est pas d'un … être comme vous et moi. Si je puis dire. Et vous savez pour Zéphyr, ce qu'il est. Il faut que vous sachiez également qu'il … m'a fait un cadeau. N'ayez pas peur, ne bougez pas.

Morphéa se leva de son fauteuil pour prendre son apparence de gardienne, ses yeux émeraude le regardant quelques instants, puis retrouva son apparence elfique. Il avait la bouche grande ouverte, il ne bougeait plus, comme figé dans la glace du Norfendre.

-Vous êtes …

-*L'interrompant* Je suis en quelque sorte comme lui. Donc je ne sais pas vraiment … Comment sera le prélèvement que vous aurez sous les yeux, vous comprenez ?

Il acquiesça d'un mouvement de tête rapide comme un soldat. Morphéa le regardait, il n'avait plus l'air ahurit d'un enfant découvrant un dragon pour la première fois, il était redevenu sérieux, l'air même inquiet. Elle prit la seringue avant même que celui-ci n'approche pour l'aider à se faire le prélèvement, et l'enfonça dans une de ses veines du bras. Une fois qu'elle eut jugée la quantité suffisante, elle retira l'aiguille, laissant coulé un filet de sang sur bras sans s'en rendre compte.


-La plus grande discrétion. *Dit-elle en le regardant tout en plaçant son sang dans le petit récipient avant de le lui remettre.*

-Je vais faire cela immédiatement, je vous donnerai les résultats dans les plus brefs délais.

Marius salua la Commandant avant se tourner les talons et de partir dans son laboratoire à vive allure.
Morphéa reprit place dans son fauteuil, et regarda les papiers sur le bureau, se disant que plutôt que ressasser ces pensées et milles questions, elle avait milles choses à faire en attendant le verdict.




Quelques heures plus tard, Zéphyr était revenue pour entendre la nouvelle de vive-voix, même s'il n'avait pas besoin de cela pour en être au courant. Morphéa faisait une pause, mangeant quelques raisins et buvant un peu de vin de Dalaran. Marius entra calmement dans sa tente, le flacon en main. Il la regardait gravement, sans dépit ni tristesse. Elle se leva pour écouter les résultats du médecin.

-Vous allez être mère Commandant. * Dit-il en s'approchant et déposant le flacon sur le bureau*

Elle se laissa tomber dans son siège et ferma les yeux quelques instants, sans rien dire. Elle était effrayée, mais une peur mêlée de bonheur, un bonheur de donner la vie et la descendance de celui qu'elle aime.
Zéphyr s'approcha d'elle et posa son museau sur front.


-Félicitation ma Gardienne. Je suis fière de toi. Saches que cet enfant sera sous ma protection éternelle, peu importe sa nature.

Morphéa se laissa enlacer son compagnon de route, de vie, de bataille avant de se redresser.

-J'ai un courrier à faire, fais moi venir un messager je te pris.
avatar
Morphéa Tyeplerincar
Contributeur

Nombre de messages : 9
Age : 27
Date d'inscription : 09/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commandant Morphéa Tyeplerincar

Message par Morphéa Tyeplerincar le Sam 9 Fév - 19:38

Un adieu imprévu.

Dans le campement de la Couronne de Glace.

Morphéa faisait son tour quotidien dans son campement, pour voir les recrues, les combattants, ses compagnons, Zéphyr à ses cotés. Son ventre était celui d'une âme enceinte, à environ moitié de grossesse, elle n'avait aucun problème d'aisance de mouvement, ses armures ayant été adaptées à sa corpulence changeante.
Une fois son tour terminé, elle retourna dans la tente principale, son chez-elle, et s'assit derrière son bureau. Elle ressentait divers sentiments depuis qu'elle gardait son futur enfant en elle, passant du bonheur à la méfiance en quelques secondes.

La méfiance.
Elle pensait à Dhra, lui qui était parti dans les Limbes, dont elle n'avait aucune nouvelle. Son fœtus lui laissait des pensées de méfiance lorsqu'elle songeait à lui. Étrange sensation quand on sait qu'il est et sera son père à son retour. Mais elle y pensait de plus en plus. Elle-même étant servante de la Lumière, elle percevait certaines choses, encore plus depuis qu'elle était devenue Gardienne, et cela s'amplifiait depuis qu'elle était le portait en elle.
Elle regardait Zéphyr, qui lui même la regardait. Acquiesçant tout deux, se comprenant, ils partirent dans un lieu plus discret, à Dalaran, à la Citadelle Pourpre, dont peu ont obtenu l'accès. Ils y seraient seul.

Dalaran.

Morphéa était assise sur un des fauteuil de la bibliothèque, fixant son ami. Lui rendant son regard, il prit une forme humanoïde, et même une forme d'elfe de sang, certainement une forme qu'il appréciait. Elle se leva et s'approcha de son âme-sœur et alla l'étreindre longuement. Elle le côtoyait depuis plusieurs années à présent, et c'était seulement depuis peu qu'elle le connaissait … disons … réellement, et avait besoin de lui plus que de quiconque. Zéphyr la serrait contre elle, il sentait qu'elle en avait besoin, et lui même avait besoin d'elle également.
Il s'approcha de sa longue oreille et lui murmura :

-Tu devrais entrer en contact avec ton enfant Morphéa. Ces choses qu'il te fait ressentir … Tu dois en tenir compte.

-Mais Zéphyr, comment puis-je faire cela, il n'est pas né, c'est impossible.

-Nous communiquons bien tous les deux sans nous parler non ? * Dit-il en souriant *

-*Elle lui sourit à son tour, ils sont tellement complice, ils se comprennent, depuis le commencement. * Tu as raison, comme toujours. Je vais tenter de méditer un peu, ce lieu s'y prête parfaitement après tout.

Elle détacha sa cape de son dos et la posa au sol pour s'y allonger, pour se détendre complètement, ici elle ne craignait rien, et il était là pour elle.
Morphéa ferma les yeux, elle tenta d'imaginer son enfant, un fils d'après les on-dit, elle essayait de l'imaginer physiquement afin de pouvoir communiquer avec lui, cependant, elle n'y arrivait pas vraiment.

-Fais le vide ma douce compagne.

Elle l'écouta, et se concentra justement sur … le moins de chose possible, autant que cela soit possible. Elle resta de longue minutes ainsi, sans bouger, respirant à peine, tellement sa concentration était grande.
Puis tout changea. Ces yeux fermés, le noir laissa place à un blanc pur et intense. Plus blanc que tout ce qu'elle avait pu voir jusque là. Elle aperçut une silhouette s'approcher, mais ne l'identifiait pas encore. La silhouette devenait de  plus en plus proche, et contre toute attente, elle n'y vu pas un corps masculin, bien au contraire, elle allait avoir une fille. Une elfe d'une beauté renversante, aux cheveux d'un blanc encore plus pur que les siens. Ces traits fins laissait paraître une joie de vivre in-dissimulable. Morphéa avait le cœur emplit de joie à la voir ainsi, elle qui serait son trésor à jamais.
Elle s’apprêtait à parler, mais sa fille posa son doigt sur ses lèvres avant qu'elle eu le temps de dire mot.

-Mère * en souriant * Enfin tu me contactes, j'ai tant à te dire tu sais.

-Et j'ai plus qu'envie de t'écouter ma fille, dis moi tout.

-Tu dois te préserver Mère, Nous préserver. Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je suis comme toi pour cela * sourit *. Si tu l'attend, mon père, si tu l'épouses, ta vie … ne sera plus celle de la liberté. Tu ne sera pas en prison, mais la solitude sera ta geôlière. Sous une apparence de protection, il te gardera pour lui, et t’empêchera de côtoyer les autres, y compris Zéphyr.

Morphéa et Zéphyr avait accentuer leur lien, ils pouvait à présent voir au travers de leurs yeux respectifs, comme si c'étaient les leurs. Zéphyr voyait tout, il voyait sa futur protégée, il souriait de la voir si radieuse, avec une telle ressemblance à sa mère.

-Comment t'ai-je appelée ma fille ? Comment sais-tu tout cela ? * l'air intriguée *

-Tu m'as nommée comme ta mère, cette femme qui fit preuve d'une bonté sans pareil avec toi.

-Mìriel. * dit-elle en souriant *

-Et pour ce qui est de mes connaissance, comme toi tu peux parler aux âmes errantes, je peux voir des bribes d'avenir de ceux qui m'entourent. Ce que tu vois de moi actuellement est une vision que je te transmets par mon esprit, ce à quoi je ressemblerais un jour. Il faut que tu comprennes Mère, j'ai vu ton avenir, et je doute que ce soit ce dont tu ais envie. Fais moi confiance.
Je sais que tu l'aimes pour l'instant, mais je sais également, je le ressens de plus en plus, que tes sentiments changent déjà. Sa méfiance envers toi, ses soupçons te font réfléchir, et tu fais bien.

-Je … J'ai …

-Je sais que cela t'es difficile. Mais je l'ai vu, tu t'en remettras. * Elle effleure le visage de sa mère de ses doigts et lui sourit timidement. * Cela sera dur pour lui également, écris lui, pour les Limbes, quand il y sera, il lira ta lettre.

-Par la Lumière, quelle décision difficile tu me demandes. Mais j'ai la conviction que tu dis vrai, pourquoi je ne le sais pas. Je vais lui écrire.

Morphéa ouvrit les yeux, et vit Zéphyr à ses cotés, la regardant en souriant.

-Elle a ton sourire et tes yeux.

Morphéa lui sourit doucement avant d'aller l'enlacer et le remercier d'être là pour elle, puis alla s'assoir sur lit, un parchemin et une plume encrée à la main.

«  Cher Dhra,

Tout est finit, trop d'épreuves passées et … à venir.
Fais tout de même attention à toi là-bas.

M. Tyeplerincar. »


Les deux gardiens descendirent de la citadelle pourpre. Elle avait le parchemin rouler dans sa main et se dirigeait vers les entrailles de la ville afin d'y trouver son messager.
Elle lui remet son parchemin avant de lui chuchoter à l'oreille :


-Saches que si j'apprends que ce parchemin à été lu par une autre personne que le destinataire, la lame que tu vois à ma taille gouttera à ta carotide avec un plaisir malsain. C'est bien compris ?

-Très bien Dame. C'est très bien compris, sur ma vie, je lui remettrai votre parchemin toujours scellé.

-Parfait, à votre retour, vous aurez plus d'or que vous ne pourrez en porter. Voici votre avance. * Elle lui donne une petite bourse déjà bien remplit laissant présager de la fortune qu'il obtiendra à son retour. * Maintenant en route.

Le messager part en courant, pressé par sa vision de richesse qui l'attend.

-Voilà Zéphyr. Si on allait … se changer les idées, il faut que je me vide la tête, quelques morts-vivants en moins me feront du bien.

Ils partirent à la Couronne de Glace sous leurs formes de gardien, libres.
avatar
Morphéa Tyeplerincar
Contributeur

Nombre de messages : 9
Age : 27
Date d'inscription : 09/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commandant Morphéa Tyeplerincar

Message par Tunrida Astraani le Sam 9 Fév - 23:24

[HRP]
Bienvenue !

J'ai pas le temps de lire aujourd'hui, je verrais ça demain. En attendant, comme tous les nouveaux venus, tu vas avoir droit au discours habituel :p Donc pour commencer, pense à prendre connaissance du règlement et des "postulats", puis n'hésite pas à participer aux sondages ici et , ainsi qu'à tout autre sujet qui t'intéresse.
[/HRP]

_________________
Tunrida, Xyànâth, Monéta, Chlorhydrine
Melwën, Céboulos, Arthéys, Zekna
avatar
Tunrida Astraani
Administrateur

Nombre de messages : 2996
Age : 36
Date d'inscription : 14/06/2008

http://cerclekaldorei.xooit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commandant Morphéa Tyeplerincar

Message par Morphéa Tyeplerincar le Sam 9 Fév - 23:40

/hrp
J'ai déjà lu *sourit*, mais merci pour tout.
/rp
avatar
Morphéa Tyeplerincar
Contributeur

Nombre de messages : 9
Age : 27
Date d'inscription : 09/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commandant Morphéa Tyeplerincar

Message par Morphéa Tyeplerincar le Ven 28 Juin - 21:43

Un bonheur qui surpasse tout les autres.

Morphéa logeait à Lune d'argent pour la fin de sa grossesse, qui arrivait à grands pas. Ses amis passaient la voir régulièrement, et cela lui donnait du baume au cœur, même si certains lui manquaient, son apprenti disparu, ses compagnons d'armes. Cette ville était bien une des plus accueillantes et chaleureuses de la Horde. Et Morphéa en avait besoin en ces temps de solitudes si durs pour elle. Elle qui n'arrêtait pas de bouger lorsqu'elle était dans la Couronne de Glace, là, elle devait se reposer, se coucher, elle n'en pouvait plus. Alors elle airait en ville, sans véritable autre but que de ne pas rester dans sa chambre. A présent ses mains n'étaient plus posés ni sur la poignée de son épée, ni sur sa ceinture, son armure ayant laisser place à une simple robe noire et bleue. Ses mains supportait à présent son ventre rond et imposant. Qui aurait cru qu'un être si fin puisse avoir un ventre si proéminent.
Telles sont les choses de la vie, et la vie elle même arriverait bientôt grâce à cela.

Zéphyr la regardait marcher, elle avait de plus en plus de mal a déambuler dans les rues. Elle sentait quelques contractions occasionnelles, mais ne s'en inquiétait pas, son état était tout à fait normal. Morphéa avait fait venir son médecin pour les toutes dernières semaines de grossesse qu'il lui restait, pour envisager tous les cas de figure qui s'offrait à elle. Sa fille lui donnait quelques coups de pieds de l'intérieur, sans pour autant lui de faire de mal. Mais cette fois-ci, les contractions n'étaient pas tout à fait identiques à celles qu'elle avait eu jusque là. Les douleurs étaient plus vives, et surtout plus rapprochées. La dame décida de retourner jusqu'à sa chambre afin de s'y allonger. Zéphyr s'approcha de son visage afin de poser son nez humide sur sa joue, lui apportant réconfort et courage, restant à ses cotés jusqu'au moment où il faudrait aller chercher le médecin. Ce moment où elle changerait complètement de raison de vivre. Il était prêt à la laisser là les quelques instants que lui nécessiterait le court aller-retour.
Et puis ce moment arriva. Elle sentit une vive douleur, courte, puis une sensation d'humidité. Elle venait de perdre les eaux. Voyant cela, son compagnon de vol sauta par la fenêtre, s'envola en direction du médecin et revint quelques instants plus tard.

Marius s'approcha d'elle et lui prit la main.


- Ne vous en faite pas Commandant. Je vais vous assister tout le temps du travail, vous n'êtes pas seule. Voilà le plus beau jour de votre vie.

- Merci Marius * se forçant à sourire malgré la douleur naissante *.

Il partit l'examiner de plus près afin d'établir un diagnostic plus complet.

- Bien, il va falloir attendre un peu, l'accouchement n'est pas imminent.

- Cela va-t'il être long ? Aaaaaah *se crispant sous la douleur d'une contraction*

Zéphyr, sous sa forme féline, la regardait, partageant sa douleur dans les moindre détails. Il souhaitait faire plus, la soulager, l'aider, la réconforter. Il décida alors de faire ce qu'il ne faisait que rarement, encore moins lorsque d'autres mortels étaient dans la même pièce que sa paladine et lui. Ainsi il pourrait au moins lui tenir la main.

Les heures étaient longues, et Marius venait toutes les demi-heures afin de voir quand il faudrait agir.

Après quelques pénibles heures, il était temps.
Au mots du médecin, Zéphyr changea de forme, sous le regard ébahit de Marius qui n'en revenait toujours pas des multiples formes que les deux êtres qu'il avait en face de lui arrivaient à prendre.
Il était grand, les cheveux bruns longs attachés en queue de cheval. Sa barbe brune grisonnante était épaisse, sans pour autant être longue. Son regard flamboyant de bleu était d'une dureté sans pareille, mais on pouvait y lire une compassion sans égale à la foi.

Il prit la main de sa compagne de vie de ses deux mains, comme pour la protéger, la regardant constamment dans les yeux. Il la voyait souffrir comme jamais elle n'avait encore souffert. Des gouttes de sueurs et de larmes coulaient le longs de son front et de ses joues. Il n'entendait plus le médecin, plongé dans le regard de sa paladine. Il n'entendait plus aucun bruit, ne voyait rien autour d'elle, les minutes filaient comme le vent, pourtant il ne s'en était même pas aperçut. Elle avait fourni de gros efforts, exténuée, elle donna la dernière poussée qui donna la vie à son enfant. Zéphyr était toujours concentré sur elle, puis entendit un cri de bébé, ce qui le fit sortir de sa torpeur. Il écarquilla les yeux comme si son cœur se mettait subitement à battre et tourna la tête pour voir sa protégée. Il alla la prendre dans ses bras, regarda ses yeux verts, les même que ceux de sa mère, brûlant de la même intensité.
Si petite et pourtant déjà si forte, il pouvait ressentir son pouvoir rien qu'en la tenant dans ses bras. Le Gardien s'approcha de sa Gardienne, et lui posa délicatement sa fille sur le torse.

- Félicitations ma Morphéa. Je suis fière de toi, ta fille est magnifique.

Elle le regardait avec un sourire certain, les larmes coulant sur ses joues, mais ses larmes n'étaient plus celles de souffrance, mais de bonheur.

Un bonheur sans pareil.
avatar
Morphéa Tyeplerincar
Contributeur

Nombre de messages : 9
Age : 27
Date d'inscription : 09/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commandant Morphéa Tyeplerincar

Message par Cathelineau le Mar 2 Juil - 22:14

On veut la suite !
avatar
Cathelineau
Contributeur

Nombre de messages : 105
Age : 30
Localisation : Manoir de l'Ordre exalté
Date d'inscription : 03/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commandant Morphéa Tyeplerincar

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum