Derniers sujets
» A suivre...
Mer 5 Mar - 9:07 par Tunrida Astraani

» Fusion du serveur
Mer 5 Mar - 4:01 par Tunrida Astraani

» Planning des serveurs
Mar 4 Mar - 23:11 par Tunrida Astraani

» Adelheidy
Dim 2 Mar - 22:58 par Vardanila Brûlétoiles

» Réunion HRP au sujet de la fusion
Dim 2 Mar - 21:42 par Syrah

» La Baronne
Sam 1 Mar - 22:47 par Tunrida Astraani

» [Proposition] Fêtons notre anniversaire!
Ven 28 Fév - 20:42 par Seska

» [Orcs] Kosh'Arg 2014 (23 mars)
Ven 28 Fév - 10:32 par Cathelineau

» Prochains events raciaux à organiser
Ven 28 Fév - 3:32 par Tunrida Astraani

» [BG] Ralf Grinsky
Ven 28 Fév - 0:30 par Doomguy

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 191 le Mer 3 Aoû - 23:58
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Flux RSS



Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez le forum Les Clairvoyants sur votre site de social bookmarking


[BG] Néliana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[BG] Néliana

Message par Néliana le Lun 15 Juil - 15:15

Je me réveille, mais mes yeux sont déjà ouverts. Ou suis-je ? Ma vision est encore floue ... Des barreaux ? Pourquoi suis-je en train de frapper dessus ? Et pourquoi je pousse ces espèces de grognements affreux ? J'essaie d’arrêter, mais c'est comme si je n'étais qu'une spectatrice de mon propre corps ... Je ne contrôle rien. Et je suis en colère, terriblement en colère.
Ma vision deviens plus nette. Je suis dans une cage. Une cage ... ? La salle est sombre, je vois une table, des outils ensanglantés sont posés dessus, ainsi que quelques fioles. Il y a un miroir en face de moi, de l'autre coté de la pièce. J'y regarde mon reflet, je suis bien assise dans une cage, mes yeux sont complètement rouges et je suis couverte de sang et de blessures.
« C'est quoi ce bordel ? »
J'essaie de me concentrer pour me rappeler de quelque chose, mais je n'y arrive pas.

Une porte s'ouvre, deux humains entrent en parlant dans une langue que je connais pas. 
« Qui sont ils ? » 
Ils continuent de parler, comme si je n'étais pas là, et moi, je continue de frapper les barreaux en grognant ...
L'un d'entre eux s'avance vers moi, il tiens une seringue ... Une seringue ... Une seringue ... Ça me reviens ! 
« Non ! Pas encore ! »
Cette scène ... J'ai l'impression de la revoir encore et encore dans ma tête, je sais ce qu'il va me faire, il me l'a déjà fait, il me le fait tout les jours, depuis des semaines ? des mois ? des années ?
Il plante l'aiguille dans mon bras, ma vision se trouble, mon esprit lâche prise, je me sent partir... Je regarde dans le miroir, une fumée écarlate s'échappe de mon œil droit, je crois que je suis en train de hurler, puis plus rien.
Je me réveille, j'ai encore tout oublié, je suis en colère, je frappe les barreaux, je grogne, la porte s'ouvre.

Ils entrent à nouveau, mais cette fois ils ne parlent pas. Ils me fixent, comme s'ils attendaient quelque chose de moi. Ils échangent un regard, puis le plus grand s'avance vers moi, il a un bracelet portant d'étranges motifs à la main. Il me passe le bracelet autour du poignet puis recule. Ma colère s'atténue, je crois que je reprends lentement le contrôle de mon corps ... Mais ... 
« Aargh ! »
J'ai mal, terriblement mal, partout, c'est comme si toutes les blessures que je portes venaient de m'être infligées. Je hurle de douleur. Ils me regardent, visiblement satisfaits et marmonnent quelques mots incompréhensibles. J'ai faim. J'ai soif, Ma gorge est sèche. Je suis fatiguée. Je tends une main vers eux et implore d'une voix faible.
- Relâchez moi ...
Ils me rient au nez. Je crache au visage du plus petit. Il s'essuie avec un chiffon, comme si de rien était. Il sourit, et fait un signe de tête à l'autre. Le grand s'avance alors, ma main est toujours tendue, j'ai trop mal pour la retirer. Il m’enlève le bracelet. La douleur s'estompe. Je ne suis plus fatigué, je n'ai plus faim, ni soif. Mais je suis en colère ... Et je me remet a frapper les barreaux. J'ai perdu le contrôle. Le grand quitte la pièce alors que le petit s'approche de moi, il a une seringue à la main.

Je me réveille à nouveau, je suis toujours en train de frapper cette stupide cage, mais il y a du feu, du feu partout, et du sang. C'est flou, devant moi se dresse un réprouvé en armure lourde, portant une énorme hache et un bouclier gigantesque. Il me tourne le dos, il frappe quelque chose. L'image deviens plus nette, il est en train ... De décapiter le petit humain. Le grand est déjà par terre, baignant dans une marre de sang.
« Il va me sauver ? »
Le réprouvé se retourne alors vers moi.
-Tout va bien Néliana, c'est fini.
On dirais bien qu'il va me sauver. Je suis tellement heureuse ... Mais je suis toujours en colère, et je frappe toujours ces barreaux ...
Il se penche, fouille le cadavre du petit humain et se redresse en tenant une clé.
Il va me sauver ... Me sauver ... Il va ouvrir la cage et je vais ... Je vais ...
« Non ! »
Je ne contrôle rien ! S'il ouvre la cage, il va- Trop tard, un petit cliquetis se fait entendre, la porte s'ouvre, et je l'attrape par la gorge. Je serre, je serre plus fort, encore et encore, je ne veut pas le faire, je ne veut pas ... Il me sourit alors, il est en train de mourir, mais cet idiot me sourit ... Sa tête tombe au sol et roule un peu plus loin.
« Pourquoi ... ? »
Je ramasse sa hache et me retourne vers les cadavres humains. Je frappe comme une démente, je crois que je hurle aussi. Pourquoi ? Ils sont déjà morts. Alors que je frappe, une main est projetée en l'air, c'est celle du grand. Elle tiens un bracelet. Un bracelet ... 
« Le bracelet ! »
Je me concentre de toutes mes forces pour reprendre le contrôle, ne serait-ce que quelques secondes. C'est trop dur, je n'y arriverais pas... Je commence à avoir mal, très mal ... J'ai réussi ! Je lâche la hache, me jette sur le bracelet et l'enfile. La douleur est insupportable, mais la colère s'estompe. J'ai chaud, très chaud. Le feu ! J'avais oublié le feu ! Je jette un dernier coup d’œil au réprouvé, je ramasse sa hache et son bouclier, puis je quitte difficilement la pièce. En fait, ce n'était pas une pièce, c'était une cabane. Les fenêtres ont été condamnées pour pas que la lumière ne passe. Il y a deux chevaux et un ours devant la cabane, l'ours a l'air content de me voir, il me lèche le visage ... Je n'ai pas le temps d'avoir peur d'un ours. Je grimpe difficilement sur son dos et m'affale, je tapote son coté et il se met à avancer droit devant lui. J'entends la cabane s’effondrer derrière moi.

« J'suis ou ? » Aucune idée ... « J'vais ou ? » J'sais pas non plus ... « Je suis qui ? » Je regarde le bracelet. « Ou quoi ... » Il m'a appelée Néliana ... Ce serait mon nom ? Ça ne me dis rien ... Et lui, c'était qui ? Il faut que je sache ... Mais d'abord, il faut que je trouve une taverne, j'ai soif ...

C'était il y a trois mois. Je n'ai toujours pas les réponses à mes questions ... A vrai dire, j'ai pas vraiment cherché, je me suis contentée de boire et de forniquer .... Mais je vais m'y mettre.
avatar
Néliana
Contributeur

Nombre de messages : 5
Age : 23
Date d'inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum